Exposition temporaire

Fauvisme et Harmonie

« Autour de Henri Manguin »

4 Mai – 10 octobre 2019

 

Au début du XX ème siècle, rencontrés aux Beaux-Arts, ou ailleurs, quelques jeunes peintres se lient d'amitié et se reconnaissent dans leur engagement à vouloir innover hors des salons officiels. Trois groupes vont se former. D'abord les élèves de l'atelier de Gustave Moreau, dont : Henri Manguin, Albert Marquet, Henri Matisse et Charles Camoin. Jean Puy se joindra à eux vers 1899. Puis, le duo de Chatou, Maurice de Vlaminck et André Derain que Matisse rencontre en 1901. Ensuite les Havrais : Raoul Dufy, Othon Friesz et Georges Braque ralliés dès 1905.  Afin de situer la scène de notre projet nous avons aussi invité : Paul Signac, Louis Valtat et Henri Edmond Cross pour le rôle important qu'ils jouèrent.

La naissance du Fauvisme semble être identifiable vers la fin de l'année 1903, avec les élèves du 1er groupe qui viennent travailler dans l'atelier de Manguin, rue Boursault à Paris. L'émulation les entraîne alors à simplifier le dessin en supprimant tout modelé et à n'utiliser que des couleurs pures pour gagner en expressivité. Les œuvres de Derain et Vlaminck, qui partagent ce même concept, sont réunies, malicieusement, dans la salle VII au salon d'Automne de 1905. La presse se déchaîne et le scandale va... les propulser dans la lumière Cet excès de violence ou "épreuve du feu" selon un autre qualificatif, s'interrompt à partir de l'hiver 1906 -1907 pour les pionniers et vers 1909 définitivement.

Ainsi, bousculés par les artistes cubistes, ils doivent se remettre en question. Certains, dans la recherche de l'harmonie, trouveront une heureuse évolution en réaction au Fauvisme.

 

Pour tout renseignement ou documentation, Tél : 01 46 33 41 18, Email : obrayer@noos.fr